Rechercher

Comprendre (simplement) la non-dualité et trouver la Totalité

Le mot “non-dualité” est une traduction directe du mot Advaita (de l'Advaita Vedanta, une branche de l’hindouisme) qui renvois à l’idée que sujet (la conscience) et objet (le monde , les expériences ) sont Un, tout en étant…Deux.

Pour essayer de faire simple, prenons une analogie, celle de la graine et de l’arbre.

La graine est un arbre, potentiellement.

La graine c’est l’incréé, la source, le vide silencieux, l’intelligence infinie, l’énergie en potentiel avant la création, avant la première division cellulaire, avant que le Un donne naissance au Deux, à la dualité.

L’unité, donne naissance à la dualité, par l’acte de création. La cellule, unique, s’est divisée. Nous voilà passés de la graine, à la jeune pousse et ses deux petites feuilles.

L’unité, la totalité, a-t-elle disparue pour autant?

La totalité est toujours présente, elle est en expression dans sa création.

S’éveiller à sa totalité c’est remonter jusqu’à la graine, jusqu'à la conscience de l’Un, de l’incréé, jusqu’au au silence, à l’immobilité, à l’énergie en potentiel, à la source de laquelle nous avons jailli.

Où se trouve la source? Loin? Prêt?

La source est toujours là, elle est accessible par notre connexion consciente à l’ici et maintenant. Elle est là en permanence, il n’y a pas à l’atteindre, ce n’est pas une destination, un ailleurs.

Nous n’allons nulle part. Il nous est seulement demandé, en fait, de n’aller nulle part.

Jamais nous n’avons été séparés de la source. Nous sommes la source, en expression. Si nous ne savons trouver notre totalité, c’est que nous sommes identifiés à notre mental, aux images et aux mots qu'il produit. La source elle-même est vide par nature, elle contient le mental et ses productions. Elle est la conscience en amont du mental.

Pour continuer sur l'analogie de la graine, la conscience c'est la graine. Le mental, ce n'est qu'une des branches de l'arbre.


Notre mental, est lui-même créateur de dualité. Il fonctionne de manière dialectique, linéaire, par division, par comparaison, par analyse. Le logos, le langage, qui est au coeur de la fonction du mental, divise en parties, en choses distinctes. Le mental ne va pas dans le direction de la graine, de l'unité, mais dans la division perpetuelle, créatrice.

Pour trouver la totalité, il faudra donc lâcher le mental, et retourner, par l’expérience directe et sensorielle, de présence au corps, à l’énergie du présent, à l’énergie vitale.

Lorsque notre regard se retourne sur lui-même, nous sommes présent à la source, c'est à dire à nous-mêmes. Nous sommes à la fois le sujet et l'objet de notre attention, la source infinie et sa création, simultanément.

L'expérience de la totalité c'est la réalisation de l'arbre, qui n'a jamais été séparé de la Source, de la graine.


La Source (autrement appelé le Soi/Conscience/l'attention) n'est pas une « chose » à voir ou à atteindre, c'est l'expérience d'Être.


En étant (lorsque le mental est silencieux), nous faisons l'expérience de la graine et de l'arbre, simultanément. Nous faisons l'expérience de notre indivision, de notre totalité.